FoodingPlace to beWeloveparis

Dar Mima, le nouveau restaurant de l’Institut du monde arabe

Nouvelle carte et nouveau restaurant à L’Institut du monde arabe. Après la cuisine flamboyante libanaise du Zyriab, c’est au tour des cuisines marocaines et du Moyen-Orient de se faire découvrir en version grand luxe.

Après les mets libanais du Zyriab, direction la douce cuisine marocaine. Et plus particulièrement celle inspirée des recettes de Fatima, la mère de l’acteur Jamel Debbouze. D’où le nom du restaurant, Dar Mima. Institut du monde arabe oblige, on peut aussi y déguster un best of des cuisines du Moyen-Orient. Derrière tout ça, on retrouve encore une fois l’équipe de Paris Society (Mondaine, Perruche, Bonnie, Apicius… ou le dernier club électro, Phantom).

Dar Mina, le restaurant de Jamel Debbouze

Côté décor, un monde arabe pas vraiment des plus typique, plutôt fantasmé : des marbres rares, des fresques peintes à la main sur feuille d’or ou encore des structures moucharabiehs en bois sombre, des zelliges… Tout ça est orchestré par Laura Gonzalez qui bosse habituellement sur les boutiques de Cartier un peu partout, dans le monde ou encore Louboutin à Barcelone. L’hôtel Saint James, le restaurant Laperouse à Paris, c’est elle aussi. On n’oublie pas non plus la magnifique terrasse panoramique qui donne sur la Seine. Manger et boire au milieu des amandiers, du jasmin, des citronniers et des palmiers, le rêve.

Dar Mina, le restaurant de Jamel Debbouze

Au menu, Kefta et homard à la semoule

Manger, justement. Au menu du Dar Mima, des classiques… mechouia, hoummous, briouates au fromage, taboulé libanais, tajine de poulet citrons confits, tajine de kefta. Mais étrangement, pas de pastilla. On peut aussi découvrir le couscous de Mima dont Jamel Debbouze doit se régaler. Il y a des choses plus étonnantes aussi, par exemple un homard grillé, sauce vierge servi avec de la semoule safran, du poulpe à l’huile de piment doux fumé ou encore des gambas rouges agrémenté d’harissa maison, de carottes et de gingembre.

Côté dessert, c’est festival : coupe glacée à la corne de gazelle, tarte pistache, yaourt glacé avec des pistaches caramélisées et du miel ou encore une pastilla à la crème de lait et fleur d’oranger. Et pourquoi pas les pâtisseries de Mima ? Histoire de ne plus pouvoir se relever.


Dar MinaInstitut du monde arabe – 1, rue des fossés Saint-Bernard – Paris 5e

Téléphone : 01 85 14 79 25

Laisser un commentaire